temps de lecture: 5 mn

L’Infographie du 6 avril 2021

L'Infographie - Épisode 18

L’évènement du moment est évidemment la sortie de Monster Hunter Rise sur Switch, qui réalise sans surprise, et de très loin, le meilleur démarrage de l’année au Japon. Le titre de Capcom échoue néanmoins à faire mieux que son prédécesseur, Monster Hunter World sur PS4, ainsi que les épisodes 3DS. Il faut dire qu’il n’a pas été aidé par son approvisionnement, puisque moins de 1,4 million d’exemplaires ont été distribués, conduisant à un ratio du stock écoulé d’environ 94 % d’après Famitsu, ce qui se traduit par des pénuries dans de nombreuses enseignes. Il est toutefois question d’environ 2 millions d’exemplaires écoulés, dématérialisé compris, soit un résultat finalement équivalent aux jeux précédents.

Au Royaume-Uni, on parle d’un lancement (en physique) qui fait plus du double de MH4 Ultimate sur 3DS, mais inférieur de 43 % à celui de Monster Hunter World, l’épisode de l’explosion de popularité de la série en Occident. Au niveau mondial, les chiffres officiels de Capcom (basés sur la distribution + le dématérialisé) font état de 4 millions de ventes sur les trois premiers jours, ce qui inférieur à World (5 millions sur trois jours) mais nettement supérieur aux précédents jeux qui atteignaient plutôt ce résultat en fin de carrière. Rise a depuis atteint les 5 millions, au bout d’une dizaine de jours.

En résumé, le jeu marche très bien au Japon, moins bien que World en Occident, mais avec quand même une popularité bien supérieure à l’époque PSP/3DS, confirmant ainsi que la licence s’est bien installée en Occident. Quant à son impact sur les ventes de Switch sur l’archipel, on vous renvoie vers la page Japon 2021 et ses nombreux graphiques.

La période fut aussi marquée par quelques autres nouveautés, comme It Takes Two, le nouveau jeu d’Hazelight (le studio de Josef Fares), qui semble faire moins de bruit que leur projet précédant, A Way Out. Au Royaume-Uni, il se contente d’une vingt-neuvième place dans le classement hebdomadaire, mais on a depuis appris qu’il arrive dans le top 10 du classement intégrant le dématérialisé. Ce sera sur le long terme que cette œuvre, appréciée de la critique, pourra éventuellement briller.

On ne pourra pas en dire autant de Balan Wonderworld, première production de Yuji Naka (l’un des créateurs de Sonic et ancien directeur de la Sonic Team) depuis son embauche par Square Enix. C’est un fiasco intégral comme on en voit rarement : le jeu n’arrive pas dans le top 40 britannique pour sa première semaine, même lorsque le dématérialisé est comptabilisé. Au Japon, il ne parvient pas non plus à intégrer le top 30 hebdomadaire physique, alors qu’il fallait seulement 2 170 ventes pour y figurer. De quoi compliquer l’avenir de Naka chez Square Enix.

Enfin, on termine – et on commence l’infographie – avec un point sur Tales of. Bandai Namco a profité des 25 ans de la série pour dévoiler la liste des épisodes les plus vendus, au niveau mondial et par région. Pas de grande surprise à la clé, où le bilan asiatique confirme les données de Famitsu, avec un Tales of Destiny (avantagé par ses deux portages sur PS2) qui demeure en roi alors que les opus les plus récents disparaissent de la liste. En Occident, c’est Tales of Symphonia, avantagé par le soutien marketing de Nintendo (en échange d’une exclusivité temporaire) à l’époque de la GameCube, qui demeure un poids lourd, tandis que Vesperia souffre de son support d’origine (la version PS3 n’est sortie qu’au Japon) et profite de son récent remaster (qui a récemment dépassé le million à lui seul).

Mais on remarque surtout les bons résultats des deux derniers épisodes en date, Zestiria et Berseria, malgré leurs mauvaises performances au Japon. C’est de toute évidence encouragé par le fait que, depuis Tales of Graces sur PS3, Bandai Namco a compris que pour faire vivre la série en dehors du Japon, il est nécessaire de localiser systématiquement chaque jeu.

Cette semaine sur Ludostrie : C’est la mise à jour mensuelle du Japon, donc des pages dédiées à la Switch et la PlayStation 4, avec l’ajout du classement Media Create en plus de celui de Famitsu. Mais aussi une importante mise à jour du Panthéon, avec le top 30 historique qui devient un top 50, l’ajout de classements alternatifs et la liste des jeux qui ont fait les meilleurs démarrages depuis 1995.

La semaine prochaine dans l’Infographie : Une actualité plutôt calme où l’on va surtout s’attarder sur Outriders.

 

 

Pour contribuer au financement et à la croissance de Ludostrie, ainsi qu’obtenir l’accès à l’intégralité des articles du site, rendez-vous ici. Pour un aperçu plus complet de ce que propose Ludostrie, rendez-vous sur cette page afin de découvrir tous les articles en accès libre.

Naviguer dans ce feuilleton

<- L’Infographie du 28 mars 2021